Quand pratiquer un traitement hydrofuge ?

Différentes actions nous permettent d’optimiser au mieux notre maison, et un traitement hydrofuge est une de ces actions. Ce dernier permet d’assurer une bonne protection de vos installations contre les problèmes tels que l’humidité, et le tout est de bien identifier à quel moment il est nécessaire de prendre l’initiative de faire cela pour quelle partie de votre maison.

Présentation du traitement hydrofuge

Un traitement hydrofuge est une initiative qui permet d’assurer une bonne imperméabilité de diverses parties de votre maison contre l’eau et l’humidité. Sans un tel traitement, les surfaces poreuses telles que les murs pourraient se fissurer, en raison d’une entrée de l’eau dans les pores, puis une dilatation de ces derniers quand il fait chaud. L’humidité est également la source d’autres problèmes, comme le développement des champignons et de la mousse, qui peuvent à la fois user les surfaces concernées et les rendre peu plaisantes esthétiquement.

Ainsi, plusieurs cas de figure peuvent bénéficier du fait d’utiliser un traitement hydrofuge pour faire la gestion de ces situations spécifiques. Le principal avantage de ce type de protection contre l’humidité est qu’il ne génère par un film imperméable, et qu’à la place, il vient imprégner les matériaux en profondeur, permettant à l’ensemble de respirer. Il est possible d’utiliser les hydrofuges sur les façades intérieures de nos domiciles, pour renforcer la protection de ces parties contre les soucis d’humidité et de l’infiltration de celle-ci par le dehors.

Appliquer un traitement hydrofuge en externe, soit sur les murs, ou bien sur certaines toitures comme les tuiles, permet d’optimiser la longévité de ces éléments en les rendant plus efficacement imperméables à l’eau de pluie. Autant l’intérieur que l’extérieur vient bénéficier d’une bonne protection contre le développement des organismes comme les champignons et les mousses, ainsi que des inconvénients qui accompagnent ceux-ci.

Les bons moments pour utiliser un traitement hydrofuge

Parmi les périodes de l’année où il est conseillé de renouveler la pose de votre traitement hydrofuge, ou même d’entamer la pose d’un tel traitement, on peut mentionner celle avant le moment des pluies, et aussi avant d’entrer en hiver. L’humidité et la neige peuvent tous deux affecter de manière négative les parties de votre maison via l’humidité, et il est essentiel de prendre en main les mesures qui s’imposent, plutôt que d’être non préparés quand ces problèmes surviendront. Si c’est la première fois que vous allez utiliser un hydrofuge, il est essentiel de bien vous décider pour le type à appliquer sur la maison.

On peut distinguer les traitements hydrofuges en deux catégories, soit les hydrofuges en phase solvantée, et ceux en phase aqueuse. Les premiers peuvent se superposer à un ancien hydrofuge, mais ne conviennent pas tellement pour une pose sur les matériaux alcalins. Les seconds peuvent s’utiliser sur une surface humide, comme par exemple du béton frais, par contre, il n’est pas possible de s’en servir pour le cas d’une surface déjà traitée auparavant. Pour vous assurer des meilleures conditions de pose de votre produit hydrofuge, il vous est conseillé de vous faire assister par un professionnel.

Emilie Écrit par :